L’élection prĂ©sidentielle amĂ©ricaine influence les taux ? – CENTURY 21 Lancastel – Agence immobiliĂšre Ă  ST DENIS
Bienvenue chez CENTURY 21 Lancastel, Agence immobiliĂšre ST DENIS 97400

L’élection prĂ©sidentielle amĂ©ricaine influence les taux ?

Publiée le 16/11/2016

BAROMÈTRE MENSUEL DU CRÉDIT IMMOBILIER : AprĂšs plusieurs mois de baisse, les taux des crĂ©dits immobiliers devraient augmenter. En cause, le regain d’incertitude Ă©conomique qui a fait bondir les rendements des obligations souveraines.

 

Inversion de la courbe !

AprĂšs plusieurs mois consĂ©cutifs de baisse, les taux des crĂ©dits immobiliers devraient remonter dans les semaines Ă  venir, selon la troisiĂšme Ă©dition du « baromĂštre mensuel du crĂ©dit immobilier ». Globalement, expliquent les courtiers, les banques vont renchĂ©rir le prix des crĂ©dits pour compenser la rĂ©cente hausse des taux souverains, provoquĂ©e par l’élection de Donald Trump et les craintes d’une remontĂ©e des taux de la FED et de la BCE.

 

Selon plusieurs courtiers, la hausse des taux immobiliers devrait ĂȘtre de 20 Ă  40 points de base d’ici la fin de l’annĂ©e. « Toutes les bonnes choses ont une fin ». Les taux immobiliers sont arrivĂ©s Ă  un seuil plancher, entre 1 % et 1,25 % pour les prĂȘts Ă  20 ans, et que la hausse rĂ©cente des taux Ă  10 ans des emprunts d’État français va conduire Ă  celle des crĂ©dits immobiliers.

 

L’OAT s’est envolĂ©e 

L’OAT Ă  10 ans a doublĂ© en quelques jours (de 0,4 % Ă  0,8 %) avec l’élection de Donald Trump, explique Sandrine Allonier, directrice des relations Banques chez Vousfinancer. Si cette remontĂ©e est durable, les banques vont forcĂ©ment s’adapter. Pour garder leur marge, elles vont remonter leur taux de crĂ©dit immobilier ». MĂȘme son de cloche chez Emprunt Direct. « C’est la fin d’une pĂ©riode. On va avoir un mouvement haussier dans les semaines Ă  venir. L’OAT française a pris 40 points de base avec l’élection amĂ©ricaine, les taux vont remonter, le crĂ©dit va ĂȘtre plus cher. Si ce n’est fin novembre, ce sera en dĂ©cembre », confirme Alban Lacondamine, prĂ©sident d’Emprunt Direct.

 

Le choc Donald Trump

La victoire du milliardaire a provoquĂ© une flambĂ©e des taux souverains dans le sillage des obligations amĂ©ricaines, relĂšvent plusieurs courtiers. Les engagements de campagne de Donald Trump, baisse des impĂŽts et grands projets d’infrastructures, inquiĂštent les marchĂ©s. Et mĂȘme s’il est encore trop tĂŽt pour dire si le nouveau prĂ©sident appliquera son programme, cette perspective fait grimper les taux. « La crainte d’une politique plus inflationniste a fait remonter les taux aux États-Unis, entraĂźnant dans sa foulĂ©e les taux europĂ©ens, confirme Alban Lacondamine.

Les tensions liĂ©es Ă  l’élection de Trump se doublent de craintes sur un changement de politique des banques centrales. La RĂ©serve fĂ©dĂ©rale amĂ©ricaine, qui a laissĂ© entendre qu’elle devrait relever ses taux directeurs en dĂ©cembre, pourrait en effet accĂ©lĂ©rer le resserrement de sa politique de taux. Pour s’adapter, la Banque centrale europĂ©enne pourrait en faire de mĂȘme, et mettre fin Ă  sa politique monĂ©taire ultra-accommodante, avec pour consĂ©quence de faire remonter les taux souverains français. Et mĂȘme si “rien ne laisse prĂ©sager d’un changement de politique de la BCE sur les taux directeurs”, explique la Centrale du financement, cette hypothĂšse renforce les craintes des marchĂ©s.

Notre actualité