DE NOUVEAUX DÉFIS EN 2018 POUR FINANCER SON ACHAT IMMOBILIER – CENTURY 21 Lancastel – Agence immobiliùre à ST DENIS
Bienvenue chez CENTURY 21 Lancastel, Agence immobiliĂšre ST DENIS 97400

DE NOUVEAUX DÉFIS EN 2018 POUR FINANCER SON ACHAT IMMOBILIER

Publiée le 21/12/2017

A l’approche du bilan d’une annĂ©e 2017 encore marquĂ©e par des taux immobiliers trĂšs attractifs, le courtier en prĂȘts immobiliers Empruntis observe que ce contexte favorable aura permis d'attĂ©nuer l'impact de la hausse des prix pour les emprunteurs, en particulier les primo-accĂ©dants rĂ©alisant une acquisition Ă  proximitĂ© des grandes mĂ©tropoles. L'accĂ©lĂ©rateur que constituait le PrĂȘt Ă  taux zĂ©ro conserve sa dynamique mĂȘme si le volume est un peu moins important que l’annĂ©e derniĂšre.

Rupture ?

AprĂšs trois annĂ©es historiques pour le marchĂ© du crĂ©dit immobilier et mĂȘme si 2017 va se terminer sur un nouveau record grĂące Ă  l’important volume de rachats de crĂ©dits accumulĂ© sur la premiĂšre moitiĂ© de l’annĂ©e, Empruntis qualifie 2017 de «rupture». «Le nombre de nouveaux crĂ©dits reste Ă©levĂ© mais la dĂ©cĂ©lĂ©ration du marchĂ© est là ! MalgrĂ© des taux demeurĂ©s bas, le pouvoir d'achat des mĂ©nages dans les grandes mĂ©tropoles s'est contracté», souligne le courtier.

 

RĂ©duction du PTZ

Empruntis craint donc une lĂ©gĂšre contraction de la demande au premier semestre 2018. D’autant que l’enveloppe de PTZ accordĂ©e dans le neuf en zones B2 et C, c’est-Ă -dire en dehors des grandes agglomĂ©rations et dans les zones rurales, va ĂȘtre rĂ©duite de moitiĂ© Ă  partir de 2018. En l’état actuel du projet de loi de finances, le PTZ dans le neuf en zones B2 et C doit s’éteindre fin 2019. A noter que lors d’une audition de la commission des affaires Ă©conomiques du SĂ©nat mercredi 22 novembre, le ministre en charge du logement, Jacques MĂ©zard, a promis sur ce sujet qu’il fera le point sur le terrain en 2019


 

Evolution des prix

«Dans les grandes agglomĂ©rations, les acquĂ©reurs font aujourd’hui face Ă  un marchĂ© oĂč les biens se nĂ©gocient trĂšs vite dans l’ancien et oĂč, clairement, l’offre est infĂ©rieure Ă  la demande. Il est donc primordial que le marchĂ© du neuf reste soutenu avec des niveaux de construction Ă©levé», analyse Empruntis.

CĂ©cile Roquelaure, directrice des Ă©tudes d'Empruntis, pense que les prix de l’immobilier devraient croĂźtre lĂ©gĂšrement au niveau national (+1%) l’an prochain, car la demande reste prĂ©sente et sera sans aucun doute portĂ©e par une faible Ă©volution des taux (+0,2 point). Cependant, ces Ă©volutions mineures excluraient quand mĂȘme du marchĂ© un peu plus de 3% des emprunteurs.

Notre actualité